Bibliosurf.com - Un livre conseillé par Hervé Sard


Vous avez lu !

  • 9 mai 2011 10:54, par Hervé Sard

    "Je suis venu vous dire que vous allez mourir". Cette phrase figure sur le bandeau du livre, et je l’ai bel et bien retrouvée en lisant ce thriller de Stéphane Marchand. En lettres de sang, dès le départ, sur un mur du salon d’un certain Harold Irving, écrivain à la dérive qui va voir son passé faire un retour dans sa vie pour le moins inattendu. Inattendu parce que bien sûr, un mur taché de sang ce n’est pas banal, mais aussi car il a de sacrés problèmes avec son passé, ce Harold. Il a "oublié" beaucoup de choses... Je ne vais pas raconter ici ce qui va se passer, ni ce qui s’est passé "avant", ce serait dommage car voilà un thriller qui tient ses promesses. Pour une fois ( ?), pas de louanges dithyrambiques en quatrième de couverture promettant un "suspense haletant" ou "à couper le souffle", ce qui n’est en rien une garantie de passer un bon moment, bien au contraire. J’apprécie les suspenses qui prennent le temps, même si tout va vite, de camper l’histoire, les personnages et les situations auxquelles ils sont confrontés. Question rythme, justement, Maelström est bien équilibré. La tension est constante du début à la fin, sans fausses pistes ou diversions inutiles. Rien n’est gratuit. Le personnage "mystère" du roman, le "Maestro", fait preuve dès le début d’une sacrée dose de cruauté et d’imagination dans ses procédés meurtriers. Surtout, il "maîtrise". Nous ne sommes pas ici en présence d’une équipe de flics qui traquent un tueur en série machiavélique, mais d’un tueur en série machiavélique qui "dirige" les flics censés le traquer. C’est une des forces du récit : le Maestro sait tout, contrôle tout, anticipe tout. Aucun loupé. Si, un tout petit, un "dommage collatéral" regrettable. Un mort de trop, quand même... Bref, Maelström est un thriller de haut vol, avec ce qu’il faut d’intrigue, d’action, de sentiments et de scènes choc. Une mention spéciale pour le personnage du Maestro : bien qu’il aille très loin dans l’horreur en matière de crime (la scène du début - un saut à l’élastique qui finira... chut on ne dit pas - est tip top), ce personnage garde un côté sympathique. C’est assez impalpable dans la première partie, mais cela se confirme par la suite. Étonnant. Par ailleurs, j’ai été surpris par les derniers chapitres. Je veux dire par là que j’ai eu le sentiment, quelques dizaines de pages avant la fin, que tout avait été dit. Le roman aurait pu s’arrêter là et j’aurais pensé que tout ça était fort bien mené. Alors qu’est-ce qu’il pouvait bien y avoir à raconter de plus ? C’est une sorte de "bonus", un ensemble d’explications, de précisions sur les rôles et le passé des uns et des autres, comme une cerise sur le gâteau. En résumé, j’ai passé un bon moment avec ce thriller habilement construit, dont une des forces est la crédibilité - terrible ! - de personnages poussés, à divers points de vue, dans leurs derniers retranchements.

    Livre vivement conseillé par Hervé Sard

    Voir en ligne : Maelström, de Stéphane Marchand, sur PolarMania

     

http://www.bibliosurf.com/Maelstrom http://www.bibliosurf.com/Maelstrom





Lire un extrait
Agenda Dédicaces
Galerie Photo
Newsletter
Version Mobile